Peau acnéique

Acné

L’acné (juvénile) est également connue sous le nom scientifique d’acne vulgaris. Les boutons apparaissent sur le visage, le dos, la poitrine et les épaules. Si cette maladie commence généralement à la puberté et disparaît vers 25 ans, les adultes peuvent toutefois continuer à en souffrir.

Genèse de l’acné

Le sébum maintient la souplesse de l’épiderme et le préserve du dessèchement. Cette substance huileuse, sécrétée par les glandes sébacées logées dans la peau, s’écoule par les pores. L’acné apparaît lorsque ces derniers s’obstruent et que le sébum s’y accumule. Il en résulte une survenue de points noirs ou comédons.

Alors que la maladie se limite à quelques boutons chez l’un, elle prend des proportions plus importantes chez l’autre. Les modifications hormonales lors de la puberté en constituent la cause principale. Durant cette période, la peau présente les caractéristiques suivantes :

  • Production accrue de sébum ;
  • Épaississement de l’épiderme ;
  • Engorgement des glandes sébacées par l’excès de sébum et les cellules mortes ;
  • Apparition de points noirs, avec formation de papules et de pustules.

Certains produits ou médicaments peuvent aussi engendrer de l’acné ou l’aggraver. Pensez donc à consulter attentivement la notice explicative ou à demander conseil à un médecin ou un dermatologue. L’hérédité joue également un rôle dans le développement de l’acné.

Symptômes de l’acné

L’acné peut apparaître sur différentes zones, où les glandes sébacées s’irritent ou s’enflamment. On note toujours au minimum la présence de points noirs, également appelés « comédons ». Une petite boule blanche peut ensuite se former au niveau de la glande sébacée, ce qui correspond à une accumulation de sébum. Cette petite boule peut alors noircir et au final laisser place à un bouton rouge surmonté d’une « tête » jaune en cas d’inflammation. L’acne vulgaris peut également provoquer des cicatrices.

En plus d’être une pathologie cutanée visible, l’acné peut être très mal vécue et engendrer des troubles psychologiques. Les personnes qui en souffrent peuvent ressentir de l’insécurité ou en avoir honte. Il est alors essentiel d’en parler avec quelqu’un en qui vous avez confiance ou, par exemple, un médecin.

Prise en charge de l’acné

Le traitement de l’acné est un processus de longue haleine et il faut parfois attendre un certain temps avant de constater une amélioration. La patience est de mise, car les résultats mettent souvent du temps à se manifester. Plusieurs solutions s’offrent à vous en la matière. Le médecin pose le diagnostic en fonction de la gravité de la maladie avant de prescrire un traitement adapté à votre cas. Voici les différents traitements que vous pouvez observer :

  • Traitement local : application d’une crème ou d’un gel à base d’agent antimicrobien ou de rétinoïde. Cette option suffit en cas d’acné légère avec quelques comédons.
  • Antibiotiques anti-inflammatoires : s’utilisent pour lutter contre la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Ces médicaments s’appliquent par voie topique (sous forme de crème ou de gel).
  • Traitements hormonaux : reposent sur une thérapie orale à base d’hormones, laquelle vient corriger les déséquilibres hormonaux.
  • Traitement rétinoïde : à base de rétinoïdes oraux. Très fréquemment administré en cas d’acné sévère. Les rétinoïdes contribuent à assouplir la couche externe cutanée afin de faire tomber les squames plus rapidement. Les pores de la peau s’obstruent ainsi moins vite et sécrètent moins de sébum. Ces composés chimiques ralentissent également les inflammations et combattent la prolifération des bactéries à l’origine de l’acné.

Ce sont là quelques solutions efficaces pour lutter contre l’acné. Un médecin ou un dermatologue vous prescrira un plan de traitement en fonction de la sévérité de votre cas. Le traitement peut ainsi varier d’une personne à l’autre.

Ce que vous pouvez faire vous-même

Si vous souffrez d’acné, voici plusieurs étapes à suivre. Vous avez tout intérêt à laisser votre peau tranquille autant que possible. Après l’avoir nettoyée, essuyez-la délicatement en la tapotant (ne la frictionnez surtout pas !). Il n’est pas nécessaire de la laver, de la frotter et de la masser trop fréquemment : elle ne deviendrait alors que plus irritée, ce qui ne favoriserait guère sa guérison. Ne pressez pas vos boutons et ne les grattez pas, sous peine d’en voir apparaître de nouveaux ainsi que des inflammations, voire des cicatrices.

Si vous souffrez de troubles psychologiques gênants à cause de votre acné, essayez d’en discuter avec une personne de confiance. Ne vous enfermez pas dans cette spirale négative. Une aide extérieure peut être salutaire. Votre médecin peut vous recommander un traitement adapté à votre cas ou vous adresser à un dermatologue. Outre un traitement contre l’acné, il est essentiel de nettoyer votre peau au quotidien avec des produits adéquats pour la purifier et améliorer son état de santé.

L’importance du nettoyage de la peau

Tous les types de peaux, quel que soit l’âge, nécessitent un nettoyage minutieux au quotidien pour préserver leur santé et leur fonction de barrière naturelle. Un nettoyant doux élimine la saleté, l’excès de sébum, les cellules mortes et les microbes nuisibles tout en préservant la flore cutanée. Un lavage trop intense de la peau affaiblit sa barrière naturelle, ce qui entraîne un assèchement, une desquamation et une perte de protection contre les agressions extérieures.